La Mission Suédoise

A la demande de l’Eglise Nationale,  soutenue par le Pasteur BRISSET, Missionnaire français, une délégation composée du Pasteur Daniel COMPAORE, Président des Assemblées de Dieu de la Haute-Volta, de M. et Mme BRISSET, M. Billeter visite les églises pentecôtistes de Suède en Juillet 1969. Plus tard, en octobre 1975,la première équipe suédoise d’exploration dont le Pasteur de Sadertalje , M. Lepczinski, Owe CARLSON, M. Paul STENLUND visite le BURKINA FASO en octobre 1975 pour la première prise de contact avec l’Eglise des Assemblées de Dieu du BURKINA FASO. L’Eglise suédoise de contact avec le BURKINA FASO est celle de FILADELFIAFORSAMLINGEN de Sodertalje.

M. STENLUND et Madame

En mars 1976, une deuxième équipe dont le Pasteur Bertil JOHANSSON arrive à Ouagadougou pour approfondir les relations. Le pasteur BERTIL eut, dès ce moment, la vision de l’œuvre  à l’ouest du pays.

En 1977, la première œuvre suédoise vit le jour par l’ouverture du Centre d’Accueil et de rééducation de Sambisgo avec le concours de M. Paul STENLUND qui s’y est beaucoup investi. L’effectif de départ était d’une trentaine d’enfants. La direction fut confiée, dès son ouverture a un burkinabè, le Pasteur Antoine TANSEMBEDO. Le but du centre est de rééduquer les enfants délinquants en vue de leur réinsertion à la vie active. Les principales activités du centre sont : la soudure, la mécanique, la couture, l’agriculture et l’élevage.

Son effectif actuel est 67 enfants âgés de 8 à 13 ans. Depuis son ouverture, plus d’une vingtaine d’enfants sont effectivement  réinsérés socialement dont quatre sont devenus des Pasteurs. Une école primaire évangélique fut ouverte dans le centre en 1982 pour scolariser les enfants dudit Centre  en âge scolarisable. Son effectif actuel est de 39 élèves.

Le 2 avril 1977, le couple Bertil JOHANSSON revint, cette fois, comme Missionnaire suédois avec toujours la même vision de l’Ouest Burkina. Ils s’installèrent avec leurs deux enfants à Bobo Dioulasso ou le Pasteur Jean  BANDE exerçait déjà son ministère.

Le Pasteur Bertil commença par la distribution  d’une importante aide alimentaire accordée par la Suède pour secourir le pays en famine. Une vaste campagne de vaccination fut également  organisée par le Médecin JOHANSON Ingrid.

Le Pasteur Bertil entreprit ensuite la construction du premier temple des Assemblées de Dieu de Bobo Dioulasso, principalement financée par la Suède. Ce Temple fut inauguré en novembre 1978.

Pasteur Bertil JOHANSON et Madame

Le missionnaire Bertil  eut à cœur l’ouverture d’une école biblique ou l’enseignement sera donné dans une des langues nationales du BURKINA FASO. Sur demande de l’Eglise nationale des Assemblées de dieu, il ouvrit cette école biblique en novembre 1978. Deux sections furent prévues : la section française et la section Bambara. Cette école Biblique sise à Banakélédaga (Bobo Dioulasso) qui a déjà formé 300 serviteurs de Dieu a permis le développement rapide de l’Eglise des Assemblées de Dieu à l’ouest du Burkina Faso. Dès 142 Pasteurs de la région de Bobo Dioulasso, une centaine a été formée dans ladite école. Le couple missionnaire JOHANSSON est rentré en suède en1980 où il réside actuellement. Mais le Pasteur JOHANSSON continue de travailler au Burkina Faso dans bien domaines surtout dans le cadre du développement de l’Enseignement Scolaire Evangélique et le renforcement de l’Ecole Biblique de Banakélédaga dont il est le Directeur Fondateur. Ainsi, huit écoles primaires évangéliques ont été construites par l’aide suédoise ainsi qu’un collège de jeunes filles à Koubri. Ce projet a permis également  la construction d’une école primaire évangélique à Niamey pour appuyer l’œuvre missionnaire burkinabè au Niger. Enfin, un Lycée Technique est en construction à Ouagadougou.