Autres oeuvres sociales

La vision du Pasteur DUPRET étant de s’occuper de ‘’L’être humain tout entier : corps, âme, esprit’’ (1Thes. 5/23), la Mission Française a fait œuvre d’assistance dès ses débuts pour la création de dispensaire et de pouponnières.

Equipe Missionnaire en 1966

Le dispensaire de Ouagadougou est le premier centre de soins ouvert en 1953 par Mlle Solange BOREL. Y travaillèrent successivement Tante Frieda ZURCHER, Mmes Francès MEDOC, Dr Charlette LE FLOCH, Mlle Reuz AMAN, Mme Marie-José BOUTINON, Mme Dr Angèle MOYA, M. Thierry HEUZE secondés par un personnel national qualifié.

Le dispensaire de Loumbila est créé en 1965. Mlles Francès MAURICE, Lisette CHAPUIS, Viviane ECHTLER y travaillèrent comme infirmières. Depuis  1982 Marie –Thérèse MAGNET et Ghislaine BONNAMY en sont responsables. Chaque jour la parole de Dieu y est prêchée.

Pouponniere de Loumbila en 1967Une pouponnière est ouverte à Loumbila en 1965 avec Mlle Nadine AUQUIERE comme puéricultrice, puis à Ouagadougou en 1966 avec Tante FRIEDA ZURCHER. Elles accueillirent de nombreux orphelins en détresse qui grandirent a la pouponnière jusqu’à l’âge de 2-3 ans puis rejoignirent leur famille ou des parents adoptifs chrétiens. Beaucoup d’entre eux sont aujourd’hui convertis, certains sont devenus des Pasteurs. Les envoyées qui ont eu des responsabilités à la pouponnière de Ouagadougou sont : Tante Frieda ZURCHER (1966-1978), Mlles Christiane LORTHIOIS (1968-1994), Liliane WITTEBORT (1971-1995), Annie BARON, Odette CALCAGNI, Mme Martine FORT, Martine RENAULT épouse ZONGO, aujourd’hui responsable. Celles qui ont travaillé à la pouponnière de Loumbila sont : Mlles Nadine AUQUIERE, Josiane de SIEBENTHAL, Mme AMSTUTZ, Mlle Mariette  CIZAUSKAS. Depuis 1980, à Loumbila, c’est l’infirmière du dispensaire qui assure le suivi et le soin des orphelins et bébés dénutris qui reste dans leur famille. A Ouagadougou, la formule la plus utilisée est le SOF (Secours aux Orphelins dans les Familles), mais les enfants venant de loin peuvent être internés à la pouponnière.

Plusieurs infirmières envoyées de l’Action Sociale en Mission de France sont employées au Centre de Récupération et d’Education Nutritionnel (CREN) de Morija à Ouagadougou pour la récupération des enfants dénutris : Mlle Jocelyne SANCHEZ (1989), Mme Elyane JEGO (1991) et Mme Gisèle BELLAMY (1993).

Tantie FRIEDA et un orphelin 1973

Le Centre Culturel Evangélique de Dori

Il fut ouvert par Alain BOUTINON et inauguré en 1985. Ses activités permettent le contact avec diverses populations de la ville de Dori (élèves, fonctionnaires et  autres), dans le but de leur faire connaitre Jésus-Christ ; Nouveaux Testaments et traités évangéliques sont donnés aux visiteurs du Centre aussi souvent que possible. Les envoyés qui ont œuvré dans ce centre ont été : M. Alain et Mme Elisabeth BOUTINON, Mlle Emilienne JULIA, M. Fabien et Mme Marie-Christine BARTOLO, M. Yves et Mme Laurianne GOASGUEN.

Constructions de barrages et de puits

Pour remédier à la sécheresse qui sévit dans la région de Boromo, de 1980 à 1994, deux barrages sont construits à Maoula et Mamou, et des puits sont creusés. La population reçoit ainsi le témoignage concret de l’entraide, du courage et de la foi des chrétiens qui persévèrent dans la tache malgré les difficultés. Bien des portes s’ouvrent à l’Evangile à cette occasion.

La Mission Française des Assemblées de Dieu au BURKINA FASO est redevable à Dieu et au fondateur de l’œuvre, le Pasteur Pierre DUPRET, de tout le chemin parcouru depuis les débuts. Cette œuvre est le produit de la foi inébranlable en la Parole de Dieu mise en pratique avec les biens faibles moyens matériels des débuts. Mais Dieu a honoré la foi de ses serviteurs par des miracles, des conversions, des visitations de l’Esprit. Aujourd’hui , nombreux sont les anciens élèves des écoles de la Mission (Dirigeants d’église, Enseignants, Fonctionnaires, Responsables ou Agents de services…) qui répandent à leur tour la connaissance de Christ partout au Burkina Faso, témoignage de l’impact sur l’Eglise et sur la société burkinabè des œuvres sociales mises en place par M. et Mme DUPRET et par leurs collaborateurs .